récit accouchement Naoula
Accouchement, Oum'S Story

« Une Maman qui souhaitait accoucher par voie basse »

« Une Maman qui souhaitait accoucher par voie basse. »
Merci à Naoual NAOULI maman d’une petite princesse Leen depuis l’âge de 28ans, partage avec nous le récit de son accouchement:

#monaccouchement

▫️En décembre 2015, j’ai eu un retard des règles, je me suis pas précipitée parce que ça m’arrive souvent d’avoir un cycle menstruel long, j’ai passé quelques petites semaines à attendre mes règles sans que je soupçonne que je suis enceinte , eh ben cette fois ci, mes règles n’ont pas fait signe , alors je fais le test de grossesse et je vois apparaître les 2 traits bien rouges.

J’ai ensuite très vite pris un rendez vous avec ma gynecologue, c’était le mecredi 20 janvier 2016 ( j’étais déjà à 10SA et 4 jours ), c’était un beau jour riche en émotion,une magnifique sensation de voir une petite forme qui mesurait 3.30cm, et un miniscule coeur tout mignon qui battait à 162BPM ( State of Trance ), c’était mon futur bébé d’amour.

▫️Ma grossesse était un peu compliquée: un petit décollement polaire inférieur pendant le premier trimestre de grossesse, et une forte dilatation pyelo-calicielle du rein droit depuis 24SA et 2 jours, en ce jour là, ma gygy m’a envoyé directement chez un urologue pour diagnosticer cette dilatation et m’orienter, il me rencontre,jette un coup d’oeil sur mon échographie et m’explique qu’il doit m’opérer le lendemain pour me poser une sonde jj sous anesthésie générale, cette sonde je devais la garder durant toute ma grossesse, c’était la panique à bord et je ne prenais pas réellement conscience de ce qu’il était en train de m’expliquer. Pour lui c’était évident, il faut faire cette montée de sonde. Pour moi, c’était hors de question de vivre une anesthésie générale et de mettre 

cette maudite sonde en étant enceinte, parce que je savais que ça va être désagréable et dur à supporter, et je ne voyais que les effets néfastes de cette sonde, et du coup j’ai refusé de la poser, depuis j’étais obligée de dormir que sur le côté gauche.

▫️je voulais tout bien faire pour que mon bébé ne manque de rien et surtout qu’il n’est rien de mauvais pour lui.

▫️Comme d’autres femmes j’ai eu une grossesse accompagnée des vomissement, des nausées , des malaises causés par une baisse de tension etc..

▫️Malgré tout ça, j’ai rencontré les situations de bonheur, je vivais pleinement mes 9 mois de grossesse avec toutes les ondes positives, et je prenais presque tous les jours des selfies avec mon trésor dans le bidou que je lui montrerai dans le futur.

▫️Quelque soit la façon dont ma grossesse s’est passée, je me disais que j’aurai la plus belle des récompenses : ma princesse!

▫️J’étais immensément fière de la porter, envahie de sentiments et de sensations nouvelles.

▫️Mon DPA était prévue pour le 8 août 2016 ( j’étais à 40SA pile-poil), quoiqu’il arrive que le bébé se fasse attendre et préfère rester au chaud, alors même que la date prévue de l’accouchement est dépassée; et les contractions sont quasiment absentes.

▫️Le jour même, je me dirige directement vers le cabinet de ma gygy, pour s’assurer que ma grossesse suivait son cours. elle m’examine, DIEU MERCI, tout était OK , le rythme cardiaque du bébé était bon et la quantité de liquide amniotique était suffisante. Sauf que mon col était ouvert à peine à 1, elle me demande d’attendre encore une petite semaine et de marcher encore plus…

▫️Tous les jours de la semaine d’attente, j’avais la sensation que c’était « LE » grand jour, mais il ne s’est passé jamais rien. La princesse voulait bien rester aux 5 étoiles.

▫️Le 15 août 2016 ( à 40SA et 6jours de grossesse), c’était mon dernier jour d’essai, sinon je vais être déclenchée le lendemain.

▫️La seule réplique que je répétais à ma gygy :  » SVP je ne veux pas de césarienne, je veux accoucher par voie basse »

▫️eh oui, je n’avais aucun intêret à attendre….

▫️le 16 Août 2016 à 9h, tout est prêt pour démarrer…

▫️Me voilà donc habillée de la blouse glamourissime de la maternité et reliée au monitoring et à la perf,je vais passer les prochaines heures allongée sans pouvoir me lever. 

▫️La sage femme me dit d’ailleurs « je sais que vous n’aimeriez pas être déclenchée, mais ça va aller,les conditions sont en votre faveur »

▫️Les contractions commencent très doucement, tellement elles étaient moins fortes , j’ai eu le temps de me prendre en photo en bloc de maternité.

▫️le col s’ouvrait petit à petit, les sages femmes passent et augmentent les ocyto parce que les contractions restent trop éloignées et irrégulières.

▫️A 14h je sens quelque chose qui ne va pas à travers les réactions de la sage femme, je jette un coup d’oeil sur le monitoring ,je constate que les battements du coeur de mon bébé baissent, quelques minutes plus tard le rythme de la petite est finalement bon.

▫️A 15h , le col était à presque 3 , les contractions sont de plus en plus douleureuses et fortes, ma gygy vient pour m’examiner et m’encourager, et là on m’annonce le perçage de la poche … deux heures plus tard je suis à 5, j’ai mal à chaque contraction, je souffle, je demande à ce qu’on

me met la péridurale, la péri posée à 18h , on me demande si je peux m’asseoir en tailleur pendant 30min , pour aider le bébé à bien sortir.

▫️C’est donc parti, je pousse du mieux que je peux, j’ai du mal à reprendre mon souffle entre les poussées, je tremble de partout, et ma gygy m’encourage en me disant allez Naoual pousse, on voit bien la tête du bébé sortir, pousse, pousse… tu es une maman courageuse!

▫️Cet accouchement par voie basse qui avait l’air de m’échapper a finalement été merveilleux, grâce à l’équipe de la clinique Alboustane et ma gygy qui ont su se montrer à l’écoute.

▫️A 18h55 , je crie tout fort alhamdollilah , alhamdollilah, Princesse Leen ( poids 3kg900 taille 49cm) est là, i heard her first cry for the first time, and it was the sweetest sound!

▫️Après quelques minutes, j’ai eu droit à mon peau à peau avec elle, la connexion avec mon bébé était magique. 

▫️elle a envahi mon coeur d’un tsunami de bonheur, d’amour et de tendresse.

▫️Allaitée depuis sa naissance hamdollah, malgré les crevasses des deux premiers mois, j’ai résisté pour son bien-être et sa croissance.

▫Maintenant Princesse Leen a 13mois et 16jours, je ne trouve que du plaisir à l’allaiter encore et encore, elle éblouit chaque minute ma vie.

▫️ Proud to be her mommy, and i’m thanking God for the greatest blessing gift. ????

2 réflexions au sujet de “« Une Maman qui souhaitait accoucher par voie basse »”

  1. Comme Naoula, venez vous aussi partager votre experience,
    que ce soit lié à votre grossesse, votre accouchement, votre allaitement, la pratique du portage physiologique ou de vos pratique de maternage,
    envoyez votre recit a story@oums.ma
    avec ou sans photo, en indiquant si vous voulez que ce soit publie en anonyme ou avec votre nom.
    au plaisir de vous lire et de partager.